Forum de l'association lalbenquoise (Lot) Cours et CAUSSE toujours. Cette association organise les 10 km du Diamant Noir à Lalbenque.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La course en pied en BD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bill

avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : Cahors

MessageSujet: La course en pied en BD   Ven 4 Nov - 13:05

Si vous connaissez des BD (bandes dessinées) sur le thème de la course à pied, vous pouvez en faire part dans cette rubrique...



(autocollant publicitaire "Tintin fait du sport", (c) Hergé Lombard Publiart 1980)

Par exemple :


Zatopek, les années Mimoun

Citation :
A bicyclette, quelque part en Auvergne, à l’assaut du Puy Marie, Marcel Couchaux s’interroge sur son goût immodéré pour l’effort, aujourd’hui sur un vélo, hier sur le tartan des pistes d’athlétisme. Revisitant dans la foulée ses souvenirs d’enfant et ses lectures, de L’Equipe à Miroir Sprint, il salue au passage le peloton de ceux qui le firent grandir, d’un père sportif à ses idoles Emil Zatopek et Alain Mimoun. Entre cyclisme et course à pied, il livre ainsi une vision intemporelle, sensible et drôle du sport et de ses légendes. Habitué des terrains à l'humour corrosif et rentre-dedans, Marcel Couchaux (alias Coucho) ne nous avait pas habitué à aborder la bande desinée par la face intime. C'est chose faite avec ce Zatopek, l'occasion pour l'auteur de nous dévoiler ses grandes passions et de faire le point sur sa vie à l'aune de son enfance, sage, dans une époque tumultueuse.
6 Pieds Sous Terre, coll. Plantigrade, scénario et dessin de Marcel Couchaux, 52 pages, format 17x24, paru en mars 2006.


Le marathon de Safia

Citation :
Safia, lycéenne, n’a qu’un rêve : devenir championne de marathon… Mais son père, de confession musulmane, ne veut pas que sa fille fasse un sport « d’homme ». D’autant qu’à 16 ans, le corps de Safia n’est pas prêt pour cette discipline. À force de courage et d’abnégation, Safia finira par convaincre son entourage et gagner des médailles. Or, au sommet de sa gloire, elle décide de tout quitter pour s’engager dans le combat politique...
Emmanuel Proust Editions, coll. Atmosphères Sport, scénario de Didier Quelle-Guyot dessin de Sébastien Verdier, couleur de Marlène Miravitllas, 56 pages, format 23x31, paru en septembre 2008.


Dernière édition par Bill le Jeu 17 Nov - 15:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el corredor



Messages : 61
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: La course en pied en BD   Lun 7 Nov - 19:03

Ces deux là sont pas mal... et a priori je n'en vois pas d'autres.

Au rayon romans par contre il en est un qui est mythique, que chaque coureur devrait avoir lu :
"La grande course de Flanagan" !!!! Superbe mais malheureusement quasiment introuvable Sad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill

avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : Cahors

MessageSujet: Re: La course en pied en BD   Lun 7 Nov - 19:39

el corredor a écrit:
Ces deux là sont pas mal... et a priori je n'en vois pas d'autres.

Au rayon romans par contre il en est un qui est mythique, que chaque coureur devrait avoir lu :
"La grande course de Flanagan" !!!! Superbe mais malheureusement quasiment introuvable Sad
Merci JB pour ce rappel. Pour mémoire (effectivement, ce n'est pas une BD, mais un roman) :

"Le 21 mars 1931, dans le stade de Los Angeles, Douglas Fairbanks donnait le départ de la Trans-America : 2000 athlètes, dont 121 femmes, venus de soixante pas du monde, s'élançaient en direction de l'est. Répondant à l'appel de Charles C. Flanagan, audacieux organisateur de manifestations sportives, ils allaient tenter d'atteindre New York, à 5063 km de Los Angeles, à raison de 80 km par jour. C'était la plus grande course de fond jamais imaginée dans l'histoire - et un fabuleux défi, un pari insensé.

De cette course de Titans, qui dura trois mois, Tom McNab a fait le plus extraordinaire des romans, à la mesure même de l'aventure. A travers les déserts brûlants, dans les tempêtes de neiges des Rocheuses et la poussière des routes sans fin, nous partageons les souffrances de cette armée qui fond au fil des jours. 862 atteindront New York, au terme d'un ultime marathon, et, parmi eux, ceux qui seront devenus nos amis : les Américains Doc Dole et Mike Morgan, l'Écossais Hugh McPhail, l'Anglais Peter Thurleigh et une jeune femme, Kate Sheridan.

Un prodigieux exploit, une admirable leçon de courage, une folie superbe, des personnages oubliables, des évènements inimaginables ailleurs que dans l'Amérique de "On achève bien les chevaux", c'est La grande course de Flanagan, une grande œuvre."

De Tom McNab (titre anglais : Flanagan's run, Hodder & Stoughton, 1982), traduction française éditée chez Laffont (01/1983), coll. Best-sellers, 16x 24, 436 pages (pas d'illustrations).
Egalement repris par Le Grand livre du mois.

Ouvrage épuisé, à rechercher d'occasion sur eBay, Amazon...


Quant aux BD ayant purement comme thème la CAP (donc autres que les séries style Astérix aux JO par ex.), c'est vrai qu'il y en a très peu... Il y avait un projet chez l'éditeur 12 bis (Jogging de Pat Perna), mais ce n'est jamais paru*. A quand une série Les marathoniens chez Bamboo ? Wink

(*) Bizarrerie de la langue française : Sauf dans le sens de l’édition, le verbe paraître, lorsqu’il signifie être visible, se manifester, avoir l’air, etc., commande toujours l’auxiliaire avoir dans ses temps composés. Mais lorsqu’il tire son sens du domaine de l’édition, le verbe paraître commande l’auxiliaire être. Dans ce cas, le temps du verbe est le présent et non le passé : Son roman est enfin paru. Attention ! S’il s’agit d’un fait situé dans le passé, on revient à l’auxiliaire avoir : Son roman a paru en 2010. Employé impersonnellement, le verbe paraître, lorsqu’il tire son sens du domaine de l’édition, accepte l’un ou l’autre des deux auxiliaires : Il a paru / il est paru une deuxième édition de ce roman. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Branleurman

avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 30
Localisation : Villeneuve sur Lot

MessageSujet: Re: La course en pied en BD   Sam 10 Déc - 22:17

Et bien oui !!! à force de creuser dans ma tête, j'en ai trouvé une autre !!!
Ce n'était pas normal qu'un amateur de BD comme moi reste muet sur un tel sujet !!!
Le titre que je vous propose donc est le Tome 2 de la série Pandora Box, paru chez Dupuis !!!
Alors attention, cette BD ne parle pas directement de la course à pied mais d'athlétisme, notamment du sprint de 100 mètres, avec une intrigue concernant le dopage, mais bon je pense qu'on reste dans le sujet !!!

Voilà le lien : http://www.dupuis.com/catalogue/FR/al/3748/la_paresse_-_tome_2_8.html


Pandora Box, n° 2 - La Paresse - tome 2/8

Citation :
Paris Troy est une star. Un héros des pistes d'athlétisme. À son actif, neuf années sans réel concurrent sur le 100 mètres. Et une furieuse envie d'en ajouter une dixième. Il n'a jamais triché. Mais à cause d'une vilaine blessure, il a du mal à revenir au premier plan. Ses performances ne sont plus ce qu'elles étaient. Pas facile de retrouver son plus haut niveau. Pas évident de continuer à puiser en soi-même les ressources nécessaires à de nouveaux exploits. À la veille des Jeux olympiques d'Istanbul, un jeune sprinter se rapproche dangereusement de son record. Son leadership est directement menacé. Comment réagir ? Son frère, pourtant tombé en disgrâce pour s'être dopé, lui suggère quelques produits interdits. Il refuse. Mais la tentation est là, tenace...

Pandora box : huit albums, un scénariste, sept dessinateurs. Les sept premiers albums de la série portent le titre d'un péché capital et l'associent à une technologie moderne et à un mythe grec. Les sept péchés capitaux sont les équivalents judéo-chrétiens des maux de la boîte de Pandore. L'espérance, qui selon la légende en sortit en dernier lieu, donne son titre au huitième et dernier album.
Dessins de Radovanovic, scénario de Alcante, éd. Dupuis, coll. Empreinte(s), album cartonné -
46 planches couleur, paru en janvier 2005 (également dans la version Intégrale T1 (n° 1 à 4) parue en 2009)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bill

avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 14/06/2009
Localisation : Cahors

MessageSujet: Re: La course en pied en BD   Jeu 16 Aoû - 13:50

BD coachapied, une bande dessinée sur la course à pied pour les coureurs à pied !


Plus d'infos : www.bd.coachapied.com

Citation :
La BD coachapied dessine les « compte-tours » de pages de vie où chaque histoire oppose un obstacle, le plus souvent venant de l'extérieur, à un conflit, le plus souvent interne et plus encore, intérieur. De cette paire obstacle-conflit qui s'oppose à en avoir plein les baskets, la nécessité de grandir pour s'en sortir s'impose. De 7 à 77 ans, il s'« assagit » pour chacun des coureurs Coachapied de courir le risque de vivre pleinement leur vie. Se prendre en main juste avec sérieux, mais sans se prendre au sérieux, pour prendre leur pied à en courir sans heurts, sans leurres et sans pleurs. De celui qui organise son quotidien pour y intégrer la course à pied; à celui qui organise sa vie d'athlète où tout concourt autour de la course à pied pour y intégrer son quotidien, un déclic avant coureur est nécessaire : Un mauvais entraînement prend autant de temps qu'un bon. Alors pas de temps à perdre. Chacun des membres du groupe d'entraînement à choisit son Coachapied.

Entrez dans la bande, dessinée pour vous. Une œuvre de 6 tomes par an qui parcourt une histoire au long court où l'on court. Chaque page de la BD coachapied s'aventure à tendre le baton que les personages, sans s'y attendre, ont dans leurs roues. A chacun de se battre à s'en libérer... de ce bâton... sans carotte bien sûr. Se battre, quitte à avoir recours au sein du groupe d'entraînement les uns aux autres. Se libérer, quitte à avoir besoin au sein du groupe les uns des autres. Le groupe Coachapied sert à chaque coureur autant de ballon d'oxygène, que de bouée de secours ou encore de punching-ball. Pour que chacun coure et recoure sur le long terme, l'essentiel est que chaque coureur sente en le groupe l'espace nécessaire à ce que le temps de la frustration liée aux obstacles trépasse. Dans tous les cas de figure, si par moments la vie se charge d'entraîner les coureurs à se retrouver hors piste, la BD Coachapied vous prouve qu'ils n'en demeurent jamais hors course !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La course en pied en BD   

Revenir en haut Aller en bas
 
La course en pied en BD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte de sensibilité dans les doigts de pied
» Tuto Photo: Réparation repose pied
» [Débuter] Débuter le travail à pied
» [Pilotage] Sortir le pied avant un virage
» Pathologies du pied: décollement de la paroi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cause! sur Cours et CAUSSE Toujours :: Zone de libre échange!!! :: Autres sujets de discussions-
Sauter vers: